Bien que les smartphones et autres appareils intelligents soient déjà capables de lire l’heure, de nombreuses personnes dans le monde s’accrochent encore à leurs montres traditionnelles pour connaître l’heure exacte. Les montres ont toujours une grande valeur en termes de besoins de lecture de l’heure, ainsi qu’un attrait supplémentaire pour leurs porteurs respectifs.

Les montres selon le service de réparation pendule ancienne a Isère, ont connu de nombreuses évolutions au cours de l’histoire. Auparavant, ces garde-temps portables n’étaient même pas portés au poignet. Ils étaient simplement transportés et mis dans la poche. Outre leur facteur de forme, le mécanisme qui permet de mesurer précisément le temps a également connu de multiples améliorations au fil du temps.

Aperçu des montres automatiques

Un type de mouvement de montre encore utilisé aujourd’hui est le mouvement automatique. Les montres à mouvement automatique maximisent les mouvements naturels du poignet de la personne qui les porte pour qu’elles fonctionnent. Lorsqu’elles sont portées tous les jours, les montres automatiques n’ont pas besoin d’être remontées à la main pour rester en mouvement. L’utilisation du mouvement du porteur est possible grâce au rotor de remontage qui tourne à côté dudit mouvement. Lorsque le rotor de remontage se déplace, il remonte automatiquement le ressort moteur. Le remontage manuel reste toutefois possible si l’on souhaite faire fonctionner la montre même si elle n’est pas portée.

Outre le fait qu’elles n’ont pas besoin de pile pour fonctionner, les montres automatiques peuvent également être différenciées des autres types de montres simplement en regardant leur trotteuse. La trotteuse des montres automatiques se déplace de manière fluide, en balayant le cadran de la montre. Les montres à quartz, qui constituent un autre type de montres, ont une trotteuse qui bouge une fois par seconde et ne fonctionnent que si elles sont équipées d’une pile.

Histoire du mouvement automatique

On pense que la première montre dotée d’un mouvement automatique a été inventée par Abraham-Louis Perrelet dans les années 1770. Cette montre spécifique tire son énergie du mouvement de la personne qui la porte, ce qui lui permet de fonctionner jusqu’à huit heures par jour. Hubert Sarton, cependant, a encore révolutionné cette montre spécifique qui la rend populaire auprès du public. Ces montres, cependant, ne sont pas les montres-bracelets habituelles que l’on connaît aujourd’hui. Ce sont des montres de poche qu’Abraham-Louis Breguet a conçues à la même époque. Malheureusement, les ventes de montres de poche ont diminué et ont été remplacées par des montres-bracelets.

Les montres-bracelets sont devenues populaires pendant la Première Guerre mondiale et ont été le principal facteur de forme des montres depuis lors. La présence de montres automatiques autour du poignet du porteur leur permet de fonctionner presque tout le temps car le transfert d’énergie est beaucoup plus facile et plus efficace. John Harwood est connu pour être l’inventeur de la toute première montre-bracelet automatique. Depuis le jour où il a inventé cette montre-bracelet spécifique, de multiples composants ont été ajoutés pour la rendre à la fois fonctionnelle et élégante.