Les montres sont alimentées soit par des piles, soit par des mécanismes. C’est là que les différents mouvements de montres entrent en jeu.

Chaque mouvement a ses propres avantages et inconvénients, que l’artisan horloger a Grenoble et Isère, vous présente maintenant.

Mouvements manuels

Une montre avec un mouvement manuel doit être remontée manuellement. Ce type de mouvement existe depuis des décennies et a fait son apparition au 16ème siècle. Une montre manuelle comporte une couronne sur le côté, qui sert à régler l’heure. Cependant, elle a également une autre fonction : remonter le ressort moteur de la montre.

Ce ressort principal est placé dans un barillet, qui stocke l’énergie sous forme d’énergie élastique. Comme vous pouvez l’imaginer, toute cette énergie est progressivement libérée afin de maintenir la montre en mouvement pendant plusieurs semaines. Cette opération s’effectue à l’aide d’un ensemble d’échappement, qui est composé de plusieurs pièces délicates.

Le ressort moteur transmet l’énergie à l’échappement par l’intermédiaire du train d’engrenages, qui est composé de roues de différentes tailles. Ce sont ces roues qui permettent aux aiguilles de se déplacer à différentes vitesses.

Pour qu’une montre manuelle fonctionne, vous devez remonter régulièrement le ressort moteur. Certaines montres manuelles vous avertissent même du fait que la montre doit être remontée.

Mouvements automatiques

Une montre automatique est fabriquée avec la plupart des mêmes composants qu’une montre mécanique, notamment le ressort moteur, le train d’engrenages et l’ensemble d’échappement. Cependant, contrairement à une montre mécanique, qui doit souvent être remontée par un professionnel, vous pouvez remonter une montre automatique vous-même. Qui plus est, vous pouvez remonter la montre simplement en la portant régulièrement.

Un ensemble d’engrenages reliés au barillet du ressort moteur permet de remonter une montre automatique, le tout à l’aide d’un rotor qui oscille librement à l’intérieur de la montre.

Les mouvements à quartz

Enfin, il y a les montres à quartz, qui possèdent une certaine mécanique interne mais qui ont surtout besoin de roues pour faire fonctionner les autres fonctions, y compris les aiguilles. Ce type de garde-temps à pile a fait son apparition au 20e siècle. Toutefois, Seiko a été le premier horloger à commercialiser des montres-bracelets à quartz.

Les montres à quartz sont connues pour leur prix abordable et leur précision, tout cela grâce au régulateur à quartz. La pile à l’intérieur de la montre transmet l’électricité à un cristal de quartz, qui produit des impulsions et des vibrations. Un moteur de cadran utilise ces impulsions pour faire tinter les aiguilles de la montre.