Sur de nombreuses horloges allemandes anciennes à pendule, vous trouverez plusieurs chiffres sur la plaque arrière. Pour une explication, je me réfère à un mouvement à sonnerie et heure de Mauthe.

Dans la partie inférieure de la plaque arrière, vous verrez une série de chiffres. Certains de ces chiffres selon Horlogerie Perrin, artisan horloger a Grenoble et Isère, ont une explication claire tandis que d’autres sont un peu mystérieux. Par exemple, le nombre 34 fait référence à la mesure en centimètres du haut du montant du ressort de suspension au bas de l’écrou de réglage du balancier. La mesure de 34 cm comprend les éléments suivants : le haut du montant du ressort de suspension, le ressort de suspension, le support du pendule, la tige et la bobine du pendule. Dans la longueur totale se trouve le ressort de suspension qui, pour ce mouvement, a une longueur de 2 centimètres. La tige du pendule, du crochet à la base de la tige, mesure 26,5 centimètres.

Le chiffre 116 adjacent au numéro 34 du mouvement fait référence aux battements par minute. Le numéro 55006 est un numéro de brevet. Ce brevet a été délivré à Heinrich Kielmann (Ruhrort/Rhein) en 1890 ou 1891 et concernait la suspension du pendule. Cependant, Kielmann n’a pas seulement fabriqué des mouvements libres pour d’autres fabricants, mais a également permis à d’autres fabricants de fabriquer leurs propres mouvements en utilisant son système breveté de suspension du pendule, ce qui explique pourquoi les mouvements d’autres fabricants portent ce numéro de brevet.

Vous pouvez également trouver un autre numéro.